Le régime cétogène réduit la fréquence des crises de saisie de plus de 50 % chez la moitié des patients qui l'essayent et de plus de 90 % chez un tiers des patients. [18] Les trois quarts des enfants qui répondent le font dans les deux semaines, bien que les experts recommandent un procès d'au moins trois mois avant de supposer qu'il a été inefficace. [9] Les enfants avec l'épilepsie réfractaire sont plus susceptibles de bénéficier du régime cétogène que d'essayer un autre médicament anticonvulsivant. [1] Certaines preuves indiquent que les adolescents et les adultes peuvent également bénéficier de l'alimentation. [9]
Les résultats à court terme pour le LGIT indiquent qu'à un mois environ la moitié des patients éprouvent une réduction plus grande que 50% de la fréquence de saisie, avec des chiffres globaux approchant cela du régime cétogène. Les données (provenant de l'expérience d'un centre avec 76 enfants jusqu'en 2009) indiquent également moins d'effets secondaires que le régime cétogène et qu'il est mieux toléré, avec des repas plus appétissants. [18] [50]
Bonjour Silvana, félicitations pour faire le régime alimentaire, les bleuets sont riches en glucides a 12 grammes de glucides, n'est pas un aliment cétogène, mais c'est un très bon aliment, vous pouvez le manger, mais dans la modération stricata, vous devriez faire vos calculs de calories quotidiennes pour ne pas passer de 5 % de glucides par jour (mais pas de régime cétogène). Nous avons cet article plus grand qui parle du régime cétogène: http://laguiadelasvitaminas.com/guia-de-la-dieta-cetogenica/, en général, il est très propable que votre santé mieux si vous le faites pendant plus de 30 jours (dans l'article qui vous lie expliqué beaucoup plus de cela. Sinceres salutations
Bonjour, Je débute tout juste le régime cétonique (depuis 1 mois). Je ne suis pas encore très à l’aise avec la répartition des Protéines/lipide. J’ai bien compris le principe, mais ne le trouve pas très facile à appliquer dans la vie de tous les jours; Il faut pouvoir compter les calories si l’on veut maigrir, plus avoir sa table ciqual à porter de main et être fortiche en règle de 3.
L'utilisation à long terme du régime cétogène chez les enfants augmente le risque de croissance ralentie ou retardée, de fractures osseuses et de calculs rénaux. [18] Le régime réduit des niveaux de facteur de croissance insuline-comme 1, qui est important pour la croissance d'enfance. Comme beaucoup de médicaments anticonvulsivants, le régime cétogène a un effet négatif sur la santé des os. De nombreux facteurs peuvent être impliqués tels que l'acidose et l'hormone de croissance supprimée. Environ un enfant sur 20 sous régime cétogène développe des calculs rénaux (contre un sur plusieurs milliers pour la population générale). Une classe d'anticonvulsivants connus sous le nom d'inhibiteurs de l'anhydrase carbonique (topiramate, zonisamide) sont connus pour augmenter le risque de calculs rénaux, mais la combinaison de ces anticonvulsivants et le régime cétogène ne semble pas élever le risque au-dessus de celui de l'alimentation rien que. [39] Les pierres sont traitables et ne justifient pas l'arrêt du régime. L'hôpital Johns Hopkins donne maintenant des suppléments oraux de citrate de potassium à tous les patients cétogènes de régime, ayant pour résultat un septième de l'incidence des calculs rénaux. [40] Cependant, cette utilisation empirique n'a pas été testée dans un essai contrôlé éventuel. [9] La formation de pierre de rein (néphrolithiasis) est associée au régime pour quatre raisons :[39]

Je suis une femme de 60 ans qui a depuis 1 an adopté la diète FODMAP et avant celle du SCI. J’ai trouvé les éléments problématiques (oignons et champignons…. tests et re-test à l’appui… ). Cependant je continuais d’engraisser malgré que je suis pas mal active… et ma pression artérielle (sans médication) sous suivi personnel à la demande de mon médecin. D’un autre côté … je suis une bibitte à sucre qui faisait tout de même attention le plus possible mais malgré cela – je dormais mal – et qui avait des fringales à n’ai plus finir . je mangais peu mais souvent. De mon plein gré et sans connaître la diète cétogène j’avais presque éliminé mes glucides avec la diète cétogène et/ou SCI… mais là je me suis mise à mal filer avec différents symptomes… Je trouvais cela bizarre… Une amie m’a amenée à une conférence sur la diète cétogène que j’ai décidé de faire mais pas au niveau strict et au miracle … mon poids diminue – ma pression baisse et j’ai une balance de suivi de graisse et de muscle et tout est en train de changer (je le fais à chaque jour). De plus je n’ai plus de fringales. Je dois voir mon médecin dans quelques temps pour lui demander de me passer des prises de sang pour mon HDL et LDL .. etc et en discuter avec elle…. On verra….. Mais merci SOS cuisine pour vos recettes supplémentaires que j’ajoute à ma liste existante de mon volume 🙂 Surtout celles de pain hi hi – qui est mon incontournable.


Bonjour ,j ai 55 ans j ai eu deux cancers hormonaux dépendants, et maintenant un ashimoto. Depuis petite fille j ai des problèmes de poids. D abord anorexique j usqua la puberté puis boulimique pendant qqs jours . Et depuis cet épisode je lutte contre mes kilos . J ai du faire tmous les régimes , des plus structurés aux plus debiles . Après ma rechute de cancer j ai suivi un régime natur house qui a été très efficace puisque je suis redescendu à 53 kilos stabilisés deux ans environ. Mais avec l arrivée d ashimoto je les ai repris et malgré une alimentation contrôlée je ne redescend plus . Je déteste cette silhouette . Je me demande si ce type de régime pourrait me permettre de brûler mon gras ou si c est comme pour le régime Mayo tout juste 2 kilos et encore . Et comment le mettre en pratique car je suis devenue flexible végétarienne.
En effet, suite à mon état dépressif j'ai pris 20 kg en un an je pèse aujourd'hui 80 KG pour 171 cms. De plus, le régime kéto est bénéfique pour des maladies liées à la perte de mémoire et comme les anxiolytiques causent des pertes de mémoires, je voudrais voir si ce régime peut influer de manière positive sur mon état de mélancolie permanente, ce dont je suis convaincue. Je me sens un peu plus énergique depuis que j'ai commencé (même si c'est tout récent ), j'arrive à ne pas dépasser les 100g de glucides par jour (C'est la fourchette haute que je me suis fixée). Il semble que j'ai perdu quelques grammes donc j'espère que ceci pourra également produire des effets bénéfiques sur le poids. Je suis toujours un peu angoissée car le mélange lipides+glucides s'il est mal dosé peut avoir pour effet de faire reprendre du poids. 100G max de glucide par jour est-il un ratio satisfaisant pour obtenir une fonte du sucre stocké et transformé depuis en gras dans mon organisme ?
Je suis une femme de 70 ans, je fais de la fibromyalgie, de l’ostéoporose, j’ai le syndrome de l’intestin Irritable, je fais des allergies alimentaires (porc, kiwi, fruit de la passion…) les tomates et tout ce qui est acide me provoque de l’urticaire, pensez-vous que la diète cétogène serait bonne pour moi, j’ai suivi des diètes mais, reprendre du poids est la chose la plus facile.

liste des aliments de régime céto

×